Cette semaine, au sein du peloton du Tour Alsace (2.2), les porteurs des maillots rouges de la Pédale de l’Est Haguenau-Team Rémy Meder feront office de Petit Poucet, vis-à-vis de leurs concurrents. Du côté de la formation alsacienne, Nicolas Dumoulin, le directeur sportif de l’équipe, assume totalement ce statut. “Il n’y a que cinq équipes française et nous sommes la seule de DN2. Toutes les autres sont des équipes professionnelles. Du coup, nous ne disposons pas des mêmes moyens qu’eux”, explique-t-il auprès de DirectVelo.

Pour le club de DN2, la participation au Tour Alsace constitue l’événement majeur de la saison et les Alsaciens entendent faire honneur à leur invitation. “C’est une course importante. C’est un peu la vitrine du club. Des courses professionnelles pour les amateurs, il n’y en a pas beaucoup, surtout avec ce niveau. Le Tour Alsace est l’une des plus relevées et des mieux organisées. C’est une chance que d’y participer et de pouvoir montrer le maillot”, explique le technicien. Il a organisé un stage de préparation durant lequel ses hommes ont pu reconnaître les étapes de montagne et les préparer dans les meilleures conditions.

L’équipe engagée au Tour Alsace

« INTÉRESSANT POUR LA COUPE DE FRANCE »

Si le programme proposé inquiète quelque peu les concurrents des rouge-et-blanc, Nicolas Dumoulin n’entend pas simplement faire de la figuration. Face aux formations, pas question d’établir un complexe d’infériorité, il veut se montrer offensif. “On y va décomplexé même si c’est prestigieux. Les gars sont contents de se frotter à ce genre de coureurs. On va essayer de montrer le maillot en intégrant les échappées”. En Alsace, sur ses terres, la Pédale de l’Est Haguenau-Team Rémy Meder attendra beaucoup de Charlie Meredith, son grimpeur britannique. “On va voir ce qu’il vaut dans la montagne. Pour l’instant, il n’a toujours pas totalement exploité son potentiel en terme de performances et de résultats”.

Le Tour Alsace constituera un tremplin parfait en vue de la prochaine manche de Coupe de France DN2, le Grand Prix Christian Fenioux (14 août). “Cela sera une super expérience. Quand on finit la course, ça apporte la caisse, ça sera intéressant pour la Coupe de France”. D’autant plus que les Alsaciens veulent se relancer, au vu de leur situation délicate. 19e avec 16 points, la situation est préoccupante à deux manches de la fin. “On n’est pas à notre place par rapport à nos capacités. C’est assez compliqué”, conclut le directeur sportif.

Par ANTOINE POUILLARD

Lire la suite : https://www.directvelo.com/actualite/68154/haguenau-les-petits-poucets-du-tour-alsace

Tour Alsace – étape 1
Tour Alsace – étape 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *